Quand le numérique se met au service des dys

par | Sep 1, 2018 | Blog, Dys & co | 0 commentaires

Dyslexie, dyspraxie, dysgraphie, dyscalculie, dysorthographie, dysphasie… Parents, professionnels de santé et enseignants se mobilisent de plus en plus pour comprendre ces troubles « dys » qui rendent pénible le quotidien, scolaire en particulier, de ceux qui en sont atteints. Dans ce cadre, afin d’apporter un soutien à ces élèves en difficulté, l’entreprise Kardi a  créé tout un catalogue d’outils numériques spécialement conçus pour ces troubles…

Qu’est-ce qu’un trouble “ dys “ ?

Cette abréviation est devenue courante depuis quelques années, mais il serait plus juste de parler de « troubles spécifiques du langage, des praxies, de l’attention et des apprentissages » pour qualifier ces perturbations cognitives, qui ne signifient pas pour autant déficit intellectuel, perceptif ou neurologique. En effet, nous sommes dans ces cas-là face à des cerveaux extraordinaires. Chaque “ dys “ possède ses difficultés spécifiques :

La dyslexie s’applique à la lecture
La dyspraxie aux gestes
La dysgraphie à l’écriture et au dessin
La dysphasie au langage
La dyscalculie à l’apprentissage du calcul
La dysorthographie à l’apprentissage de l’orthographe.

On y trouve aussi les troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité.

Des rencontres pour informer et échanger

L’entreprise Kardi, basée à Rennes, spécialisée dans les solutions numériques pour les « dys », organise régulièrement des rencontres dans le but d’améliorer le quotidien des élèves “dys “, en diffusant l’information sur les troubles des apprentissages vers les équipes pédagogiques et en favorisant la coopération avec les professionnels de santé pour un meilleur accompagnement des élèves. Ainsi, pendant ces journées, les acteurs majeurs de la vie d’un “dys”, c’est à dire les médecins spécialisés, les psychomotriciens, les orthophonistes, les ergothérapeutes, les enseignants et les parents échangent sur leurs pratiques. Ils peuvent également participer à des exercices qui les mettent “ dans la tête d’un dys “, c’est à dire dans des situations difficiles comme les vivent les élèves au quotidien, pour leur faire par exemple ressentir la pénibilité de la lecture. Ces mises en situation démontrent la nécessité de la mise en place d’outils de compensation, et sont associées à des conseils, comme par exemple, une mise en page adaptée avec des fonds de couleurs ou des lettres de couleurs différentes par phonème, pour un meilleur déchiffrage et une meilleure compréhension.

Des solutions numériques au service des “ dys “

La société Kardi présente également lors de ces rencontres professionnelles, des outils numériques novateurs et facilitateurs entièrement dédiés aux enfants qui connaissent des troubles des apprentissages. On y retrouve des aides à la lecture et à l’écriture sous la forme de scanners portables, de stylo-scanner et de souris-scanner pour numériser les feuilles polycopiées et permettre une synthèse vocale. L’entreprise a également créé tout un panel de logiciels de prédiction de mots, de jeux qui permettent d’apprendre ou de perfectionner sa technique de frappe au clavier et de correcteurs orthographiques. Tout un catalogue de matériel adapté est également disponible sur leur site internet, comme des claviers ergonomiques, des solutions de conversion et de gestion de documents, des outils de grossissement de caractères, de cartographie mentale… Autant de matériels novateurs porteurs d’espoir pour des élèves en grande difficulté d’apprentissage.

Retrouvez toutes les informations sur leur site : https://kardi.fr

Source : http://www.letelegramme.fr/

Vous cherchez un professionnel de l'éducation ?

Découvrez sans plus attendre notre annuaire !

VOICI UNE SÉLECTION DE VIDÉOS SUSCEPTIBLES DE VOUS INTÉRESSER 

Envoyez-nous un mail

8 + 6 =