PAGE BLOG A CLONER

par | Oct 19, 2018 | test | 0 commentaires

Les troubles de l’attention sont souvent abordés sur le plan des difficultés vécues par les enfants concernés ainsi que leur famille. Mais pourquoi se concentrer sur l’aspect négatif ? Apprenez-en plus sur le TDAH, découvrez ses différents profils et surtout, voyez comment miser sur ses forces !

C’est quoi le TDAH ?

Le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) fait partie de la famille des troubles neurodéveloppementaux et débute généralement pendant l’enfance. C’est le trouble neurodéveloppemental le plus diagnostiqué chez l’enfant d’âge scolaire, et il serait plus présent chez les garçons que chez les filles. Selon les plus récentes études sur le sujet, il est estimé qu’entre 5% et 7% des enfants présentent un trouble déficitaire de l’attention, avec ou sans hyperactivité.

Des formes variées

Ce même trouble neurodéveloppemental peut se manifester sous une multitudes de formes et différer grandement d’un individu à un autre. En effet, on retrouve des profils très différents, qui peuvent aller de l’enfant chez qui l’hyperactivité est dominante, qui est impulsif, a du mal à rester tranquille et a besoin de beaucoup parler, ou totalement à l’opposé, chez l’enfant qui est dans la lune et qui a plutôt l’air renfermé et introverti.

Voici quelques indicateurs communs des comportements que peuvent présenter les enfants TDAH ( bien que cela ne signifie pas pour autant qu’il ai un TDAH ! ).

  • Être distrait facilement et oublier ses affaires.
  • Passer très rapidement d’une activité à une autre.
  • Avoir bien de la difficulté à gérer ses émotions.
  • Avoir des problèmes d’orientation.
  • Remuer constamment.
  • Parler sans cesse et interrompre les gens.
  • Courir partout.
  • Toucher et jouer avec tout ce qui est dans l’environnement.
  • Être très impatient.
  • Laisser s’échapper des commentaires inappropriés.

Le TDAH, une force ?

On mentionne souvent le “ côté sombre “ du TDAH, mais le cerveau extra-ordinaire de ces enfants possède également des forces que les autres n’ont pas ! Rappelez-le à vos enfants 🙂

Des capacités physiques développées

Sur le plan physique, les enfants ayant un TDAH ont généralement une bonne motricité globale, ce qui favorise la pratique de certains sports très physiques, comme les sports de combat, de vitesse, de raquette, d’endurance… De plus, étant donné qu’ils ne comptent pas l’énergie investie dans le sport, ils se portent souvent volontaires pour les activités exigeant une forte dépense d’énergie. Enfin, ils sont téméraires et ne se laissent pas ralentir par la peur, ce qui les attirent vers des sports extrêmes, et qui leur permet d’apprendre plus rapidement que les autres.

Un esprit créatif et rapide

Etant donné que tout se passe dans le cerveau, les enfants TDAH sont également différent sur le plan cognitif, et certaines de leurs caractéristiques se traduisent en forces potentielles. Ils ont par exemple un mode de pensée qui favorise la créativité, car ils sont davantage en mesure de penser  » hors du cadre « . De plus, un enfant TDAH aborde le monde à travers la pensée par images, qui est de 5 à 7 fois plus rapide que la pensée linéaire verbale. On peut se représenter la pensée linéaire comme la lecture d’un livre, et la pensée par images comme étant une vue d’ensemble. La pensée par images serait ainsi plus efficace pour traiter les problèmes complexes.

Une sensibilité exceptionnelle

Grâce au fonctionnement de leur cerveau qui leur donne la capacité de poser un regard différent sur le monde, les enfants ayant un TDAH sont décrits par leurs proches comme étant intuitifs, spontanés et ayant un fort sens de l’humour. Leur imagination et leur curiosité sont très développées. La sensibilité apparaît également comme une caractéristique attribuée à ces enfants, leur niveau d’éveil sensoriel serait plus grand, leur permettant d’avoir une perspective complète de différentes situations. Ceci permet également à l’enfant de décoder les subtilités des messages non verbaux ou des vécus affectifs et relationnels de son milieu.

“ Les enfants sensibles, comme les orchidées, sont plus difficiles à élever et à soigner, mais ils peuvent s’épanouir en individus forts qui présentent des aptitudes exceptionnelles quand ils ont grandi dans un milieu où on en a pris soin, où on les a soutenus et encouragés. “ Chercheurs de l’Université de Stanford, Californie.

Pour aller plus loin, retrouvez le dossier très complet sur le TDA/H du site Aidersonenfant.com ici ! 

Vous cherchez un professionnel de l'éducation ?

Découvrez sans plus attendre notre annuaire !

VOICI UNE SÉLECTION DE VIDÉOS SUSCEPTIBLES DE VOUS INTÉRESSER 

Envoyez-nous un mail

11 + 3 =

/////////// COMMANDEZ NOS DVD EN EXCLUSIVITÉ /////////// Ignorer