Lorsqu’un enfant réussit une action, un apprentissage, adapte son comportement de façon positive, il est important que la réaction des parents s’extériorise, de le féliciter. Jusqu’à un certain point, la façon de réagir fera office de fondation pour le développement d’une estime de soi stable chez l’enfant. Nous nous sommes alors questionnés sur les façons de renforcer positivement les comportements auprès des enfants.

 

Le renforcement positif d’un comportement attendu est non seulement important pour qu’un enfant puisse développer un nouveau comportement, mais il est également très efficace pour faire disparaître un comportement indésirable. La combinaison suivante est particulièrement gagnante : ignorer un comportement que l’on veut éliminer (ex. : une crise) et renforcer positivement le comportement par lequel on veut le remplacer (ex. : exprimer sa déception après que maman ait refusé une crème glacée).

 

Comment faire ?

Lorsque les parents veulent renforcer les comportements de leurs enfants, leurs commentaires doivent être simples. L’objectif est d’aller droit au but afin que l’enfant garde son attention sur celui-ci. Par exemple : « Bravo ! Tu as mis ta robe toute seule! » « Regarde, ton napperon est très propre. » Ou « Wow! Tu as attaché tes lacets tout seul! »

Ensuite, ils tentent de relancer la balle à leurs enfants, de leur communiquer comment ils se sentent et de leur retourner une émotion positive. « Je suis très fier de toi ! Tu dois être fier de toi également! » Souligner leur émotion et lui en proposer une, permet à l’enfant de s’habituer à l’idée qu’il peut lui même renforcer ses propres bons coups, un des fondements d’une saine estime de soi.

 

À éviter

Votre enfant a un talent certain pour la musique? Félicitez-le! Mais évitez les comparaisons. Des commentaires comme « Tu es le meilleur de ton groupe en dessin », ou « Personne n’est meilleur que toi » amènent l’enfant à développer un sentiment de compétition malsain qui peut nuire au développement de ses habiletés sociales.

Finalement, toujours s’en tenir au comportement observé sans ajouter de références négatives dans nos commentaires. Il n’est pas très productif de faire référence à un mauvais comportement passé. Par exemple, il faudrait éviter de dire : « Bravo! Quel beau dessin, on voit que tu as fait un effort important pour mettre de belles couleurs, pas comme le dessin que tu as fait hier et qui était à moitié terminé! » Utiliser des stratégies d’opposition lorsqu’on félicite un enfant peut provoquer un sentiment de culpabilité et peut nuire à l’estime de soi.

 

 

Source: https://naitreetgrandir.com/blogue/2016/03/31/feliciter-enfant-geste-important/

/////////// COMMANDEZ NOS DVD EN EXCLUSIVITÉ /////////// Ignorer